Advanced search in Research products
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
The following results are related to COVID-19. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
2,464 Research products, page 1 of 247

  • COVID-19
  • Publications
  • Research data
  • Other research products
  • French
  • Hal-Diderot
  • Mémoires en Sciences de l'Information et de la Communication
  • HAL-IRD
  • HAL - UPEC / UPEM
  • COVID-19

10
arrow_drop_down
Date (most recent)
arrow_drop_down
  • French
    Authors: 
    Alì, Maurizio; Weiss, Pierre-Olivier;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    RéférencesAilincai, R., Alì, M., Cadousteau, M. et Guy, E. (2022). La continuité pédagogique dans les mers du Sud. Parentalité et enseignement à distance en Polynésie française pendant la pandémie de COVID-19. Dans P.-O. Weiss et M. Alì (dir.), L’éducation aux marges en temps de pandémie : précarités, inégalités et fractures numériques. Presses Universitaires de Provence.Cadousteau, M., Guy, É., Ailincai, R. et Alì, M. (2021). Confinati nell'Eden: l'esperienza dei genitori tahitiani durante la pandemia. Rivista italiana di educazione familiare, 18(1), 113-152. https://doi.org/10.36253/rief-10273.Graeber, D. (2018). Bullshit jobs. Les liens qui libèrent.Weiss, P.-O. et Alì, M. (2022). L’éducation aux marges en temps de pandémie : précarités, inégalités et fractures numériques. Presses Universitaires de Provence.Weiss, P.-O., Alì, M. et Candau, O.-S. (2022a). Étudier à l’INSPÉ en contexte de confinement. Une étude comparative en Martinique et Guadeloupe. SociologieS - Revue de l’Association internationale des sociologues de langue française, (numéro thématique « Télétravail et inégalités »). https://doi.org/10.4000/sociologies.18281. Weiss, P.-O., Alì, M., Ramassamy, C. et Alì, G. (2020a). La formazione degli insegnanti durante la pandemia. Un caso di studio nella Francia d’oltremare. Giornale Italiano di Educazione alla Salute, Sport e Didattica Inclusiva, 4(3), 93-111. https://doi.org/10.32043/gsd.v4i3.190. Weiss, P.-O., Alì, M., Ramassamy, C. et Alì, G. (2021). Quelle continuité pédagogique en Martinique en période de confinement ?. Esprit critique - Revue internationale de sociologie et sciences sociales, 31(1), 71-100. https://espritcritique.hypotheses.org/855. Weiss, P.-O., Guilmois, C., Alì, M. et Ramassamy, C. (2022b). Les enseignants de Martinique en période de confinement : la continuité pédagogique en question. Carrefours de l’éducation, 2 (numéro spécial « Le processus éducatif pendant la crise sanitaire »). https://www.cairn.info/revue-carrefours-de-l-education.htm. Weiss, P.-O., Ramassamy, C., Ferrière, S., Alì, M. et Ailincai, R. (2020b). La formation initiale des enseignants en contexte de confinement : une enquête comparative dans la France d’outre-mer. Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire - International Journal of Technologies in Higher Education, RITPU, 17(3). 178-194. https://doi.org/10.18162/ritpu-2020-v17n3-17.Weiss, P.-O., Ramsamy, P. et Alì, M. (2022c). Confiné(e)s sous les cocotiers. Une enquête sur les conditions de vie des étudiant(e)s de l’université des Antilles pendant le confinement. Dans N. Chapon et L. Mucchielli (dir.), Le confinement. Genèse, impacts et controverses. Presses universitaires de Provence, pp. 143-156.; International audience; This paper presents the final report of the research project Formation et Enseignement en temps de COVID-19 dans l'outre-mer (FECOM), led by the Observatoire caribéen du climat scolaire and financed by the Ministry of Higher Education, Research and Innovation and its COVID-19 Committee for Analysis, Research and Expertise, by systematizing the results obtained and making proposals for the future. The main objective of the project was to describe the situation of teachers (and future teachers) in training in overseas France during the confinement period. We wanted to know their living, studying and working conditions and, given the constraints imposed by the lockdown regime, we chose to interview them through an online questionnaire, distributed between March and May 2020.The survey consisted of 42 questions and targeted five areas of analysis:-ownership of computer equipment;-access to digital resources-Organization of domestic life during confinement;the organization of work during confinement; - the quality of life, the well-being and the quality of life;-quality of life, well-being and stress.The study consisted of three parts. The first survey was conducted among 165 teachers and principal education advisors in training in certain overseas territories (Martinique, Guadeloupe, French Polynesia, New Caledonia), enrolled in an Institut National Supérieur du Professorat et de l'Education or a École Supérieure du Professorat et de l'Education (Weiss et al., 2020a, 2020b, 2022a). Also, in order to have some elements necessary for the interpretation of the data obtained (and to explain certain trends or inconsistencies), we conducted a survey with primary and secondary school teachers in the Antilles (Weiss et al., 2021, 2022b) and another with students at the University of the Antilles (all courses combined. Weiss et al., 2022c).The results obtained show that:Although overseas teachers (both pre-service and in-service) had basic computer equipment on a personal basis, it was not adapted to the needs of distance education and training;-In the context of educational continuity, the participants in our study favored the use of commercial messaging and file sharing platforms over institutional digital workspaces;-Most respondents struggled with the constraints of telecommuting and sharing home spaces;-Teachers and future teachers (as well as the group of university students we interviewed) were very dissatisfied with the management of educational continuity. They evaluated very negatively the emergency educational policies and the choices made by the decision-makers (an impression shared also by the students' parents, as other researchers in the French overseas territories have shown. See Cadousteau et al., 2021; Ailincai et al., 2022) ;-Finally, a significant majority of respondents in all three surveys conducted felt a strong sense of discomfort related to the confinement regime and fear of contagion. The results of our work show that structural obstacles to educational success are at the root of the failure of educational continuity in the overseas territories. Such constraints have also amplified inequalities within the educational community, and certain categories have suffered more than others, notably civil servants-in-training and teachers at the beginning of their career, but also those at the end of their career (more exhausted and less satisfied with their quality of life). A large majority of respondents to our study did not hesitate to question the very hierarchical, bureaucratic and vertical organization of work in national education and to associate teaching jobs with bullshit jobs (this very particular typology of "bullshit jobs" studied by the famous American anthropologist, recently deceased, David Graeber, 2018). We hope that our work can contribute to the fashionable debate on the opportunities offered by digital technology: the case of overseas France (comparable to other postcolonial contexts; see Weiss and Alì, 2022) shows us, in fact, the limits of the policies of "everything at a distance. And it is precisely in order to reduce this distance that, as our work shows, more or less discreetly, teachers and future teachers in overseas France have tinkered with their pedagogical continuity by not necessarily following the instructions of the higher authorities.; Cette communication présente le bilan final du projet de recherche Formation et Enseignement en temps de COVID-19 dans l’outre-mer (FECOM), piloté par l’Observatoire caribéen du climat scolaire et financé par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et son Comité d’analyse, recherche et expertise COVID-19, en systématisant les résultats obtenus et en apportant des propositions pour le futur. L’objectif principal du projet était de décrire la situation des enseignants (et futurs enseignants) en formation dans la France d’outremer pendant la période de confinement. Nous avons voulu connaitre leurs conditions de vie, d’étude et de travail et, au vu des contraintes imposées par le régime de lockdown, nous avons choisi de les interroger par le biais d’un questionnaire en ligne, diffusé entre mars et mai 2020.L’enquête était composée de 42 questions et visait cinq domaines d’analyse :•la possession de matériel informatique ;•l’accès aux ressources numériques ;•l’organisation de la vie domestique pendant le confinement ;•l’organisation du travail pendant le confirment ;•la qualité de vie, le bien-être et le stress.L’étude se composait de trois volets. La première enquête s’est réalisée auprès de 165 enseignants et conseillers principaux d’éducation en formation dans certains territoires ultramarins (Martinique, Guadeloupe, Polynésie française, Nouvelle Calédonie), inscrits dans un Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education ou une École Supérieure du Professorat et de l’Education (Weiss et al., 2020a, 2020b, 2022a). Aussi, pour disposer de certains éléments nécessaires à l’interprétation des données obtenues (et expliquer certaines tendances ou incohérences), nous avons réalisé une enquête avec les enseignants des écoles primaires et secondaires des Antilles (Weiss et al., 2021, 2022b) et une autre avec les étudiants de l’Université des Antilles (toutes formations confondues. Weiss et al., 2022c).Les résultats obtenus montrent que :•Bien que les enseignants en poste dans l’outre-mer (en formation et titulaires) disposassent, à titre personnel, du matériel informatique de base, il n’était pas adapté aux besoins de l’éducation et de la formation à distance ;•Dans le cadre de la continuité pédagogique, les participants à notre étude ont privilégié l’utilisation des plateformes commerciales de messagerie et de partage des fichiers plutôt que les espaces numériques de travail institutionnels ;•La plupart des répondants a vécu avec difficulté les contraintes liées au télétravail et au partage des espaces domestiques ;•Les enseignants et les futurs enseignants (tout comme le groupe d’étudiants universitaires que nous avons interrogés) étaient très insatisfaits par rapport à la gestion de la continuité pédagogique. Ils ont évalué très négativement les politiques éducatives d’urgence et les choix pris par les décideurs (une impression partagée aussi par les parents des élèves, comme l’ont montré d’autres chercheurs ultramarins. Voir Cadousteau et al., 2021 ; Ailincai et al., 2022) ;•Finalement, une importante majorité des répondants, dans les trois enquêtes menées, a ressenti une forte sensation de malaise liée au régime de confinement et à la peur de la contagion. Les résultats de notre travail montrent que les obstacles structurels à la réussite éducative sont à l’origine de l’échec de la continuité pédagogique dans les territoires ultramarins. Des telles contraintes ont aussi amplifié les inégalités au sein de la communauté éducative et certaines catégories ont souffert plus que d’autres, notamment les fonctionnaires-stagiaires et les enseignants en début de carrière, mais aussi ceux en fin de carrière (plus épuisés et moins satisfaits de leur qualité de vie). Une grande majorité des répondants a notre étude n’a pas hésité à mettre en cause l’organisation du travail très hiérarchisée, bureaucratique et verticale de l’éducation nationale et à associer les métiers de l’enseignement à des bullshit jobs (cette typologie très particulière de « travaux à la con » étudiée par le célèbre anthropologue étasunien, récemment disparu, David Graeber, 2018). Nous espérons que notre travail pourra contribuer au débat, très à la mode, sur les opportunités offertes par le numérique : le cas de la France d’outre-mer (comparable à d’autres contextes postcoloniaux. Voir Weiss et Alì, 2022) nous montre, en effet, les limites des politiques du « tout à distance ». Et c’est justement pour réduire cette distance que, comme le montre notre travail, plus ou moins discrètement les enseignants et les futurs enseignants de l’outre-mer ont bricolé leur continuité pédagogique en ne suivant pas nécessairement les consignes en provenance des instances hiérarchiquement supérieures.

  • Publication . Conference object . 2022
    French
    Authors: 
    Delaplace, Manon; Huet, Hélène; Adèle, Gambino; Allee, Chantal; Brown, Paul; Ahmed-Belkacem, Abdelhakim; Le Poder, Sophie;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    AMI transversalité CycloCov; National audience

  • Open Access French
    Authors: 
    Heutte, Kilian; Daures, Fabienne; Lucas, Sterenn; Girard, Sophie; Alban, Frederique; Le Floc H, Pascal;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    La crise sanitaire a provoqué la fermeture généralisée de la restauration commerciale, des restrictions sur les importations ainsi que sur l’exercice de la pêche. Additionnées à un contexte restrictif et anxiogène, les habitudes de consommation ont très probablement été remises en question. Les produits de la pêche et de l’aquaculture (PPA) frais sont largement consommés à domicile et sont très sensibles aux contraintes logistiques (conservation courte). Des données quantitatives sur les achats à domicile des ménages en France métropolitaine de 2017 à 2021 ont été utilisées. Il semble que la consommation de PPA frais ne se soit pas vraiment adaptée à la production nationale de poissons au mépris des restrictions à l’importation et des excédents disponibles. Alors que la consommation de coquillages frais à domicile n’a pas évolué de manière significative en 2020, le saumon et le cabillaud restent toujours largement privilégiés par les consommateurs français à domicile, bien que leur production française soit quasi inexistante. Au contraire, les espèces de poisons produites localement restent peu consommées à domicile. L’offre abondante de saumon frais, initialement destiné à d’autres marchés, a permis de consolider la position dominante de cette espèce sur le marché français de la consommation à domicile. Initiée par les supermarchés et hypermarchés et suivie par les consommateurs, la tendance à l’achat de poisson frais préemballé a été largement amplifiée par la pandémie et semble persister dans le temps. The COVID-19 has led to the closure of commercial catering, restrictions on imports and fishing. Besides a restrictive and anxiety-provoking context, consumption habits have likely been challenged. Fresh fishery and aquaculture products (FAP) are largely consumed at home and are very sensitive to logistical constraints (short shelf life). Quantitative data on household home purchases in metropolitan France from 2017 to 2021 were used. It seems consumption of fresh FAPs has not truly adapted to the national fish production in disregard of import restrictions and available surpluses. While the consumption of fresh shellfish at home did not change significantly in 2020, salmon and cod are still substantially preferred by French consumers at home, although their French production is almost non-existent. On the contrary, locally produced fish species remain little consumed at home. The abundant supply of fresh salmon initially destined for other markets has consolidated the dominant position of this species in the French home consumption market. Initiated by supermarkets and hypermarkets and followed by consumers, the trend to purchase pre-packaged fresh fish has been largely amplified by the pandemic and seems to persist over time.

  • Open Access French
    Authors: 
    Boisson, Sarah; Madbouly, Mayada;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • Open Access French
    Authors: 
    Baraldi, Laurence; Durieux, Christine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Les réformes engagées depuis les années 2000 en matière d’orientation et de formation professionnelle sont centrées sur la flexicurité à l’échelle européenne et son corollaire français, la sécurisation des parcours professionnels (SPP). Elles promeuvent des dispositifs censés permettre et compenser la flexibilité de l’emploi demandée aux actifs notamment en corrigeant les inégalités d’accès à la formation et en développant des dispositifs d’accompagnement. Dans une logique d’individualisation...

  • Open Access French
    Authors: 
    Bérénice Kübler; Djelloul Arezki; Edina Soldo;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; Cet article questionne la capacité des musées français à faire preuve de résilience organisationnelle face à la crise sanitaire. La nature complexe et contingente de ces établissements nous a conduits à employer une méthodologie exploratoire holistique à même de répondre à leurs caractéristiques. Nous avons construit, sur la base de données secondaires (rapports officiels, guides et webinaires), une taxonomie pragmatique selon la méthode de Grémy et Le Moan (1977), permettant ainsi de répondre à une confusion généralisée dans les sciences humaines et sociales sur les procédures de classification. Cinq dimensions ressortent dans cette taxonomie, révélant la capacité de résilience muséale.

  • Open Access French
    Authors: 
    Weiss, Pierre-Olivier; Issaieva, Élisabeth;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Dossier complet ici : https://journals.openedition.org/ced/3340; International audience; This pandemic has both (re)highlighted and accentuated pre-existing inequalities between territories across the planet, reminding us of the unequal distribution of economic, social and educational capital, a thesis defended over half a century ago by Jean-Claude Passeron and Pierre Bourdieu. The COVID-19 pandemic that is currently affecting most of the world's countries is now a long-term phenomenon. Indeed, as long as it is not completely under control (will it be? And in what time frame?), each and every one of us may feel psychological, social and health consequences depending on our personal or professional situation. As the third school and university year marked by the pandemic begins in some countries or territories, this issue 19 of the journal Contexts and Didactics takes the challenge of taking a different time frame from that of the pandemic. It thus proposes to welcome contributions that are certainly part of the continuation of the analyses on pedagogical continuity already begun, but that investigate the consequences of the pandemic in the longer term and this in diverse cultural and institutional contexts, and that can be done in a lessons learned dimension, for some, but also with a view to considering the future of education and training.; Cette pandémie a tant (re)mis en lumière qu’accentué les inégalités préexistantes entre territoires d’un bout à l’autre de la planète nous rappelant l’inégale répartition du capital à la fois économique, social et scolaire, une thèse défendue il y a plus d’un demi-siècle par Jean-Claude Passeron et Pierre Bourdieu. La pandémie de COVID-19 qui frappe actuellement la majeure partie des pays du monde s’inscrit désormais dans un temps long. En effet, tant qu’elle ne sera pas complètement maîtrisée (le sera-t-telle ? Et dans quelle temporalité ?), chacun et chacune pourra ressentir des conséquences psychologiques, sociales et de santé en fonction de sa situation personnelle ou professionnelle. Alors que commence, dans certains pays ou territoires, la troisième année scolaire et universitaire marquée par la pandémie, ce numéro 19 de la revue Contextes et Didactiquesfait le pari de s’inscrire dans une temporalité autre que celle de la pandémie. Il se propose ainsi d’accueillir des contributions qui s’inscrivent certes dans la poursuite des analyses sur la continuité pédagogique déjà entamées mais investiguant les conséquences de la pandémie à plus long terme et ceci dans des contextes culturels et institutionnels divers et qui peut se faire dans une dimension de lessons learned, pour certains, mais aussi en vue d’envisager le futur de l’éducation et de la formation.

  • Open Access French
    Authors: 
    Fillol, Amandine; McSween-Cadieux, Esther; Ventelou, Bruno; Larose, Marie-Pier; Nguemdjo Kamguem, Ulrich Boris; Kadio, Kadidiatou; Dagenais, Christian; Ridde, Valery;
    Publisher: HAL CCSD
    Countries: Canada, France

    Contexte : Les injustices épistémiques sont de plus en plus décriées dans le domaine de la santé mondiale. Cette étude vise à déterminer si la source des connaissances influence la perception de ces connaissances et la volonté de les utiliser. Méthodes : L’étude suit un devis expérimental randomisé dans lequel les participant·es ont été assigné·es au hasard à l'une des sept notes de politique conçues avec le même contenu scientifique, mais avec différentes organisations présentées comme autrices. Chaque organisation était représentative d'une autorité financière, scientifique ou morale. Pour chaque type d'autorité, deux organisations étaient proposées : l'une nord-américaine ou européenne, l'autre africaine. Résultats : Les résultats montrent que le type d’autorité et la localisation des organisations autrices ne sont pas significativement associés à la qualité perçue et à l’utilisation instrumentale déclarée. Toutefois, des interactions entre le type d’autorité et la localisation étaient significatives. Ainsi, les analyses stratifiées ont mis en évidence que pour la qualité perçue, les notes de politique signées par l'organisme bailleur (autorité financière) africain obtenaient de meilleurs scores que les notes de politique signées par l’organisme bailleur nord-américain/européen. Tant pour la qualité perçue que pour l'utilisation instrumentale déclarée, ces analyses stratifiées ont révélé que les notes de politique signées par l'université africaine (autorité scientifique) étaient associées à des scores plus faibles que les notes de politique signées par l'université nord-américaine/européenne. Interprétation : Les résultats confirment l'influence significative des sources sur la perception des connaissances en santé mondiale et rappellent l’intersectionnalité de l’influence des sources d’autorité. Cette analyse nous permet à la fois d'en apprendre davantage sur les organisations qui dominent la scène de la gouvernance mondiale en santé et de réfléchir aux implications pour les pratiques d'application des connaissances. Cet article est republié en français avec l’autorisation de la maison d’édition Springer. Revue francophone de recherche sur le transfert et l’utilisation des connaissances , Vol. 6 No 3 (2022): Volume 6 - Numéro 3

  • French
    Authors: 
    Hache, Florine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    COVID-19 screening is more of a hot topic than ever when, every day, hundreds of thousands of new cases are detected around the world. Testing for SARS-CoV-2 is essential and yet still imperfect. This manuscript is divided into two parts. First, a bibliographic section, which takes stock of current knowledge around canine olfactory detection at the service of Humans and particularly around the canine olfactory detection of SARS-CoV-2. The results observed are very promising since the canine olfactory detection would have reliability close to that of the RT-PCR test. Secondly, an experimental part, based on a survey aimed at the general public across the Globe. No survey to assess the positioning of the general public around the world about the canine olfactory detection of COVID-19 had yet been undertaken. A questionnaire was developed by the French team Nosaïs, which was subsequently translated into six other languages and disseminated across continents with the notable help of WHO. Although the lack of representativeness of the samples did not allow the use of inference, some major trends could be extracted from the results of the questionnaires. The vast majority of respondents around the world show great enthusiasm and total acceptance of canine olfactory detection of COVID-19. However, Chinese respondents are the opposite of these observations by opposing the implementation of this screening method. Russian respondents are more mixed, since they do not show much interest in this method, but do not oppose its use. The comments left by respondents at the end of the questionnaires helped to target their concerns, which are mostly ethical and scientific. The results of this study could prompt governments in many countries to allow the implementation of canine olfactory detection for testing for COVID-19 or other diseases in the event of future pandemics. The results could also serve as a basis for future studies on the positioning of the general public vis-à-vis canine olfactory detection.; Le dépistage de la COVID-19 est plus que jamais un sujet d'actualité quand, chaque jour, des centaines de milliers de nouveaux cas sont détectés à travers le monde. Les tests de dépistage du SARS-CoV-2 sont indispensables et pourtant encore imparfaits. Ce manuscrit s'articule en deux parties. Premièrement, une partie bibliographique, qui fait le point sur les connaissances actuelles autour de la détection olfactive canine au service de l'Homme et plus particulièrement autour de la détection olfactive canine du SARS-CoV-2. Les résultats observés sont très prometteurs puisque la détection olfactive canine aurait une fiabilité proche de celle du test par RT-PCR. Deuxièmement une partie expérimentale, basée sur une enquête à destination du grand public à travers le Globe. Aucune enquête visant à évaluer le positionnement du grand public à travers le monde vis-à-vis de la détection olfactive canine de la COVID-19 n'avait encore été entreprise. Un questionnaire a été élaboré par l'équipe française Nosaïs, par la suite traduit en six autres langues et diffusé à travers les continents avec l'aide notable de l'OMS. Même si le manque de représentativité des échantillons n'a pas permis d'avoir recours à l'inférence, quelques grandes tendances ont pu être extraites des résultats des questionnaires. La grande majorité des répondants à travers le monde présente un grand engouement et une totale acceptation de la détection olfactive canine de la COVID-19. Les répondants chinois se placent cependant à l'opposé de ces observations en s'opposant à la mise en place de cette méthode de dépistage. Les répondants russes sont plus mitigés, puisqu'ils ne montrent pas un grand intérêt pour cette méthode, mais ne s'opposent pas pour autant à son utilisation. Les commentaires laissés par les répondants à la fin des questionnaires ont permis de cibler leurs inquiétudes, qui sont majoritairement d'ordre éthique et scientifique. Les résultats de cette étude pourraient inciter les gouvernements de nombre de pays à autoriser la mise en oeuvre de la détection olfactive canine pour le dépistage de la COVID-19 ou d'autres maladies dans le cas de futures pandémies. Les résultats pourraient en outre servir de base pour de futures études sur le positionnement du grand public vis-à-vis de la détection olfactive canine.

  • French
    Authors: 
    Fastrez, Pierre; Féroc Dumez, Isabelle; Loicq, Marlène;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
Advanced search in Research products
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
The following results are related to COVID-19. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
2,464 Research products, page 1 of 247
  • French
    Authors: 
    Alì, Maurizio; Weiss, Pierre-Olivier;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    RéférencesAilincai, R., Alì, M., Cadousteau, M. et Guy, E. (2022). La continuité pédagogique dans les mers du Sud. Parentalité et enseignement à distance en Polynésie française pendant la pandémie de COVID-19. Dans P.-O. Weiss et M. Alì (dir.), L’éducation aux marges en temps de pandémie : précarités, inégalités et fractures numériques. Presses Universitaires de Provence.Cadousteau, M., Guy, É., Ailincai, R. et Alì, M. (2021). Confinati nell'Eden: l'esperienza dei genitori tahitiani durante la pandemia. Rivista italiana di educazione familiare, 18(1), 113-152. https://doi.org/10.36253/rief-10273.Graeber, D. (2018). Bullshit jobs. Les liens qui libèrent.Weiss, P.-O. et Alì, M. (2022). L’éducation aux marges en temps de pandémie : précarités, inégalités et fractures numériques. Presses Universitaires de Provence.Weiss, P.-O., Alì, M. et Candau, O.-S. (2022a). Étudier à l’INSPÉ en contexte de confinement. Une étude comparative en Martinique et Guadeloupe. SociologieS - Revue de l’Association internationale des sociologues de langue française, (numéro thématique « Télétravail et inégalités »). https://doi.org/10.4000/sociologies.18281. Weiss, P.-O., Alì, M., Ramassamy, C. et Alì, G. (2020a). La formazione degli insegnanti durante la pandemia. Un caso di studio nella Francia d’oltremare. Giornale Italiano di Educazione alla Salute, Sport e Didattica Inclusiva, 4(3), 93-111. https://doi.org/10.32043/gsd.v4i3.190. Weiss, P.-O., Alì, M., Ramassamy, C. et Alì, G. (2021). Quelle continuité pédagogique en Martinique en période de confinement ?. Esprit critique - Revue internationale de sociologie et sciences sociales, 31(1), 71-100. https://espritcritique.hypotheses.org/855. Weiss, P.-O., Guilmois, C., Alì, M. et Ramassamy, C. (2022b). Les enseignants de Martinique en période de confinement : la continuité pédagogique en question. Carrefours de l’éducation, 2 (numéro spécial « Le processus éducatif pendant la crise sanitaire »). https://www.cairn.info/revue-carrefours-de-l-education.htm. Weiss, P.-O., Ramassamy, C., Ferrière, S., Alì, M. et Ailincai, R. (2020b). La formation initiale des enseignants en contexte de confinement : une enquête comparative dans la France d’outre-mer. Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire - International Journal of Technologies in Higher Education, RITPU, 17(3). 178-194. https://doi.org/10.18162/ritpu-2020-v17n3-17.Weiss, P.-O., Ramsamy, P. et Alì, M. (2022c). Confiné(e)s sous les cocotiers. Une enquête sur les conditions de vie des étudiant(e)s de l’université des Antilles pendant le confinement. Dans N. Chapon et L. Mucchielli (dir.), Le confinement. Genèse, impacts et controverses. Presses universitaires de Provence, pp. 143-156.; International audience; This paper presents the final report of the research project Formation et Enseignement en temps de COVID-19 dans l'outre-mer (FECOM), led by the Observatoire caribéen du climat scolaire and financed by the Ministry of Higher Education, Research and Innovation and its COVID-19 Committee for Analysis, Research and Expertise, by systematizing the results obtained and making proposals for the future. The main objective of the project was to describe the situation of teachers (and future teachers) in training in overseas France during the confinement period. We wanted to know their living, studying and working conditions and, given the constraints imposed by the lockdown regime, we chose to interview them through an online questionnaire, distributed between March and May 2020.The survey consisted of 42 questions and targeted five areas of analysis:-ownership of computer equipment;-access to digital resources-Organization of domestic life during confinement;the organization of work during confinement; - the quality of life, the well-being and the quality of life;-quality of life, well-being and stress.The study consisted of three parts. The first survey was conducted among 165 teachers and principal education advisors in training in certain overseas territories (Martinique, Guadeloupe, French Polynesia, New Caledonia), enrolled in an Institut National Supérieur du Professorat et de l'Education or a École Supérieure du Professorat et de l'Education (Weiss et al., 2020a, 2020b, 2022a). Also, in order to have some elements necessary for the interpretation of the data obtained (and to explain certain trends or inconsistencies), we conducted a survey with primary and secondary school teachers in the Antilles (Weiss et al., 2021, 2022b) and another with students at the University of the Antilles (all courses combined. Weiss et al., 2022c).The results obtained show that:Although overseas teachers (both pre-service and in-service) had basic computer equipment on a personal basis, it was not adapted to the needs of distance education and training;-In the context of educational continuity, the participants in our study favored the use of commercial messaging and file sharing platforms over institutional digital workspaces;-Most respondents struggled with the constraints of telecommuting and sharing home spaces;-Teachers and future teachers (as well as the group of university students we interviewed) were very dissatisfied with the management of educational continuity. They evaluated very negatively the emergency educational policies and the choices made by the decision-makers (an impression shared also by the students' parents, as other researchers in the French overseas territories have shown. See Cadousteau et al., 2021; Ailincai et al., 2022) ;-Finally, a significant majority of respondents in all three surveys conducted felt a strong sense of discomfort related to the confinement regime and fear of contagion. The results of our work show that structural obstacles to educational success are at the root of the failure of educational continuity in the overseas territories. Such constraints have also amplified inequalities within the educational community, and certain categories have suffered more than others, notably civil servants-in-training and teachers at the beginning of their career, but also those at the end of their career (more exhausted and less satisfied with their quality of life). A large majority of respondents to our study did not hesitate to question the very hierarchical, bureaucratic and vertical organization of work in national education and to associate teaching jobs with bullshit jobs (this very particular typology of "bullshit jobs" studied by the famous American anthropologist, recently deceased, David Graeber, 2018). We hope that our work can contribute to the fashionable debate on the opportunities offered by digital technology: the case of overseas France (comparable to other postcolonial contexts; see Weiss and Alì, 2022) shows us, in fact, the limits of the policies of "everything at a distance. And it is precisely in order to reduce this distance that, as our work shows, more or less discreetly, teachers and future teachers in overseas France have tinkered with their pedagogical continuity by not necessarily following the instructions of the higher authorities.; Cette communication présente le bilan final du projet de recherche Formation et Enseignement en temps de COVID-19 dans l’outre-mer (FECOM), piloté par l’Observatoire caribéen du climat scolaire et financé par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et son Comité d’analyse, recherche et expertise COVID-19, en systématisant les résultats obtenus et en apportant des propositions pour le futur. L’objectif principal du projet était de décrire la situation des enseignants (et futurs enseignants) en formation dans la France d’outremer pendant la période de confinement. Nous avons voulu connaitre leurs conditions de vie, d’étude et de travail et, au vu des contraintes imposées par le régime de lockdown, nous avons choisi de les interroger par le biais d’un questionnaire en ligne, diffusé entre mars et mai 2020.L’enquête était composée de 42 questions et visait cinq domaines d’analyse :•la possession de matériel informatique ;•l’accès aux ressources numériques ;•l’organisation de la vie domestique pendant le confinement ;•l’organisation du travail pendant le confirment ;•la qualité de vie, le bien-être et le stress.L’étude se composait de trois volets. La première enquête s’est réalisée auprès de 165 enseignants et conseillers principaux d’éducation en formation dans certains territoires ultramarins (Martinique, Guadeloupe, Polynésie française, Nouvelle Calédonie), inscrits dans un Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education ou une École Supérieure du Professorat et de l’Education (Weiss et al., 2020a, 2020b, 2022a). Aussi, pour disposer de certains éléments nécessaires à l’interprétation des données obtenues (et expliquer certaines tendances ou incohérences), nous avons réalisé une enquête avec les enseignants des écoles primaires et secondaires des Antilles (Weiss et al., 2021, 2022b) et une autre avec les étudiants de l’Université des Antilles (toutes formations confondues. Weiss et al., 2022c).Les résultats obtenus montrent que :•Bien que les enseignants en poste dans l’outre-mer (en formation et titulaires) disposassent, à titre personnel, du matériel informatique de base, il n’était pas adapté aux besoins de l’éducation et de la formation à distance ;•Dans le cadre de la continuité pédagogique, les participants à notre étude ont privilégié l’utilisation des plateformes commerciales de messagerie et de partage des fichiers plutôt que les espaces numériques de travail institutionnels ;•La plupart des répondants a vécu avec difficulté les contraintes liées au télétravail et au partage des espaces domestiques ;•Les enseignants et les futurs enseignants (tout comme le groupe d’étudiants universitaires que nous avons interrogés) étaient très insatisfaits par rapport à la gestion de la continuité pédagogique. Ils ont évalué très négativement les politiques éducatives d’urgence et les choix pris par les décideurs (une impression partagée aussi par les parents des élèves, comme l’ont montré d’autres chercheurs ultramarins. Voir Cadousteau et al., 2021 ; Ailincai et al., 2022) ;•Finalement, une importante majorité des répondants, dans les trois enquêtes menées, a ressenti une forte sensation de malaise liée au régime de confinement et à la peur de la contagion. Les résultats de notre travail montrent que les obstacles structurels à la réussite éducative sont à l’origine de l’échec de la continuité pédagogique dans les territoires ultramarins. Des telles contraintes ont aussi amplifié les inégalités au sein de la communauté éducative et certaines catégories ont souffert plus que d’autres, notamment les fonctionnaires-stagiaires et les enseignants en début de carrière, mais aussi ceux en fin de carrière (plus épuisés et moins satisfaits de leur qualité de vie). Une grande majorité des répondants a notre étude n’a pas hésité à mettre en cause l’organisation du travail très hiérarchisée, bureaucratique et verticale de l’éducation nationale et à associer les métiers de l’enseignement à des bullshit jobs (cette typologie très particulière de « travaux à la con » étudiée par le célèbre anthropologue étasunien, récemment disparu, David Graeber, 2018). Nous espérons que notre travail pourra contribuer au débat, très à la mode, sur les opportunités offertes par le numérique : le cas de la France d’outre-mer (comparable à d’autres contextes postcoloniaux. Voir Weiss et Alì, 2022) nous montre, en effet, les limites des politiques du « tout à distance ». Et c’est justement pour réduire cette distance que, comme le montre notre travail, plus ou moins discrètement les enseignants et les futurs enseignants de l’outre-mer ont bricolé leur continuité pédagogique en ne suivant pas nécessairement les consignes en provenance des instances hiérarchiquement supérieures.

  • Publication . Conference object . 2022
    French
    Authors: 
    Delaplace, Manon; Huet, Hélène; Adèle, Gambino; Allee, Chantal; Brown, Paul; Ahmed-Belkacem, Abdelhakim; Le Poder, Sophie;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    AMI transversalité CycloCov; National audience

  • Open Access French
    Authors: 
    Heutte, Kilian; Daures, Fabienne; Lucas, Sterenn; Girard, Sophie; Alban, Frederique; Le Floc H, Pascal;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    La crise sanitaire a provoqué la fermeture généralisée de la restauration commerciale, des restrictions sur les importations ainsi que sur l’exercice de la pêche. Additionnées à un contexte restrictif et anxiogène, les habitudes de consommation ont très probablement été remises en question. Les produits de la pêche et de l’aquaculture (PPA) frais sont largement consommés à domicile et sont très sensibles aux contraintes logistiques (conservation courte). Des données quantitatives sur les achats à domicile des ménages en France métropolitaine de 2017 à 2021 ont été utilisées. Il semble que la consommation de PPA frais ne se soit pas vraiment adaptée à la production nationale de poissons au mépris des restrictions à l’importation et des excédents disponibles. Alors que la consommation de coquillages frais à domicile n’a pas évolué de manière significative en 2020, le saumon et le cabillaud restent toujours largement privilégiés par les consommateurs français à domicile, bien que leur production française soit quasi inexistante. Au contraire, les espèces de poisons produites localement restent peu consommées à domicile. L’offre abondante de saumon frais, initialement destiné à d’autres marchés, a permis de consolider la position dominante de cette espèce sur le marché français de la consommation à domicile. Initiée par les supermarchés et hypermarchés et suivie par les consommateurs, la tendance à l’achat de poisson frais préemballé a été largement amplifiée par la pandémie et semble persister dans le temps. The COVID-19 has led to the closure of commercial catering, restrictions on imports and fishing. Besides a restrictive and anxiety-provoking context, consumption habits have likely been challenged. Fresh fishery and aquaculture products (FAP) are largely consumed at home and are very sensitive to logistical constraints (short shelf life). Quantitative data on household home purchases in metropolitan France from 2017 to 2021 were used. It seems consumption of fresh FAPs has not truly adapted to the national fish production in disregard of import restrictions and available surpluses. While the consumption of fresh shellfish at home did not change significantly in 2020, salmon and cod are still substantially preferred by French consumers at home, although their French production is almost non-existent. On the contrary, locally produced fish species remain little consumed at home. The abundant supply of fresh salmon initially destined for other markets has consolidated the dominant position of this species in the French home consumption market. Initiated by supermarkets and hypermarkets and followed by consumers, the trend to purchase pre-packaged fresh fish has been largely amplified by the pandemic and seems to persist over time.

  • Open Access French
    Authors: 
    Boisson, Sarah; Madbouly, Mayada;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • Open Access French
    Authors: 
    Baraldi, Laurence; Durieux, Christine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Les réformes engagées depuis les années 2000 en matière d’orientation et de formation professionnelle sont centrées sur la flexicurité à l’échelle européenne et son corollaire français, la sécurisation des parcours professionnels (SPP). Elles promeuvent des dispositifs censés permettre et compenser la flexibilité de l’emploi demandée aux actifs notamment en corrigeant les inégalités d’accès à la formation et en développant des dispositifs d’accompagnement. Dans une logique d’individualisation...

  • Open Access French
    Authors: 
    Bérénice Kübler; Djelloul Arezki; Edina Soldo;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; Cet article questionne la capacité des musées français à faire preuve de résilience organisationnelle face à la crise sanitaire. La nature complexe et contingente de ces établissements nous a conduits à employer une méthodologie exploratoire holistique à même de répondre à leurs caractéristiques. Nous avons construit, sur la base de données secondaires (rapports officiels, guides et webinaires), une taxonomie pragmatique selon la méthode de Grémy et Le Moan (1977), permettant ainsi de répondre à une confusion généralisée dans les sciences humaines et sociales sur les procédures de classification. Cinq dimensions ressortent dans cette taxonomie, révélant la capacité de résilience muséale.

  • Open Access French
    Authors: 
    Weiss, Pierre-Olivier; Issaieva, Élisabeth;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Dossier complet ici : https://journals.openedition.org/ced/3340; International audience; This pandemic has both (re)highlighted and accentuated pre-existing inequalities between territories across the planet, reminding us of the unequal distribution of economic, social and educational capital, a thesis defended over half a century ago by Jean-Claude Passeron and Pierre Bourdieu. The COVID-19 pandemic that is currently affecting most of the world's countries is now a long-term phenomenon. Indeed, as long as it is not completely under control (will it be? And in what time frame?), each and every one of us may feel psychological, social and health consequences depending on our personal or professional situation. As the third school and university year marked by the pandemic begins in some countries or territories, this issue 19 of the journal Contexts and Didactics takes the challenge of taking a different time frame from that of the pandemic. It thus proposes to welcome contributions that are certainly part of the continuation of the analyses on pedagogical continuity already begun, but that investigate the consequences of the pandemic in the longer term and this in diverse cultural and institutional contexts, and that can be done in a lessons learned dimension, for some, but also with a view to considering the future of education and training.; Cette pandémie a tant (re)mis en lumière qu’accentué les inégalités préexistantes entre territoires d’un bout à l’autre de la planète nous rappelant l’inégale répartition du capital à la fois économique, social et scolaire, une thèse défendue il y a plus d’un demi-siècle par Jean-Claude Passeron et Pierre Bourdieu. La pandémie de COVID-19 qui frappe actuellement la majeure partie des pays du monde s’inscrit désormais dans un temps long. En effet, tant qu’elle ne sera pas complètement maîtrisée (le sera-t-telle ? Et dans quelle temporalité ?), chacun et chacune pourra ressentir des conséquences psychologiques, sociales et de santé en fonction de sa situation personnelle ou professionnelle. Alors que commence, dans certains pays ou territoires, la troisième année scolaire et universitaire marquée par la pandémie, ce numéro 19 de la revue Contextes et Didactiquesfait le pari de s’inscrire dans une temporalité autre que celle de la pandémie. Il se propose ainsi d’accueillir des contributions qui s’inscrivent certes dans la poursuite des analyses sur la continuité pédagogique déjà entamées mais investiguant les conséquences de la pandémie à plus long terme et ceci dans des contextes culturels et institutionnels divers et qui peut se faire dans une dimension de lessons learned, pour certains, mais aussi en vue d’envisager le futur de l’éducation et de la formation.

  • Open Access French
    Authors: 
    Fillol, Amandine; McSween-Cadieux, Esther; Ventelou, Bruno; Larose, Marie-Pier; Nguemdjo Kamguem, Ulrich Boris; Kadio, Kadidiatou; Dagenais, Christian; Ridde, Valery;
    Publisher: HAL CCSD
    Countries: Canada, France

    Contexte : Les injustices épistémiques sont de plus en plus décriées dans le domaine de la santé mondiale. Cette étude vise à déterminer si la source des connaissances influence la perception de ces connaissances et la volonté de les utiliser. Méthodes : L’étude suit un devis expérimental randomisé dans lequel les participant·es ont été assigné·es au hasard à l'une des sept notes de politique conçues avec le même contenu scientifique, mais avec différentes organisations présentées comme autrices. Chaque organisation était représentative d'une autorité financière, scientifique ou morale. Pour chaque type d'autorité, deux organisations étaient proposées : l'une nord-américaine ou européenne, l'autre africaine. Résultats : Les résultats montrent que le type d’autorité et la localisation des organisations autrices ne sont pas significativement associés à la qualité perçue et à l’utilisation instrumentale déclarée. Toutefois, des interactions entre le type d’autorité et la localisation étaient significatives. Ainsi, les analyses stratifiées ont mis en évidence que pour la qualité perçue, les notes de politique signées par l'organisme bailleur (autorité financière) africain obtenaient de meilleurs scores que les notes de politique signées par l’organisme bailleur nord-américain/européen. Tant pour la qualité perçue que pour l'utilisation instrumentale déclarée, ces analyses stratifiées ont révélé que les notes de politique signées par l'université africaine (autorité scientifique) étaient associées à des scores plus faibles que les notes de politique signées par l'université nord-américaine/européenne. Interprétation : Les résultats confirment l'influence significative des sources sur la perception des connaissances en santé mondiale et rappellent l’intersectionnalité de l’influence des sources d’autorité. Cette analyse nous permet à la fois d'en apprendre davantage sur les organisations qui dominent la scène de la gouvernance mondiale en santé et de réfléchir aux implications pour les pratiques d'application des connaissances. Cet article est republié en français avec l’autorisation de la maison d’édition Springer. Revue francophone de recherche sur le transfert et l’utilisation des connaissances , Vol. 6 No 3 (2022): Volume 6 - Numéro 3

  • French
    Authors: 
    Hache, Florine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    COVID-19 screening is more of a hot topic than ever when, every day, hundreds of thousands of new cases are detected around the world. Testing for SARS-CoV-2 is essential and yet still imperfect. This manuscript is divided into two parts. First, a bibliographic section, which takes stock of current knowledge around canine olfactory detection at the service of Humans and particularly around the canine olfactory detection of SARS-CoV-2. The results observed are very promising since the canine olfactory detection would have reliability close to that of the RT-PCR test. Secondly, an experimental part, based on a survey aimed at the general public across the Globe. No survey to assess the positioning of the general public around the world about the canine olfactory detection of COVID-19 had yet been undertaken. A questionnaire was developed by the French team Nosaïs, which was subsequently translated into six other languages and disseminated across continents with the notable help of WHO. Although the lack of representativeness of the samples did not allow the use of inference, some major trends could be extracted from the results of the questionnaires. The vast majority of respondents around the world show great enthusiasm and total acceptance of canine olfactory detection of COVID-19. However, Chinese respondents are the opposite of these observations by opposing the implementation of this screening method. Russian respondents are more mixed, since they do not show much interest in this method, but do not oppose its use. The comments left by respondents at the end of the questionnaires helped to target their concerns, which are mostly ethical and scientific. The results of this study could prompt governments in many countries to allow the implementation of canine olfactory detection for testing for COVID-19 or other diseases in the event of future pandemics. The results could also serve as a basis for future studies on the positioning of the general public vis-à-vis canine olfactory detection.; Le dépistage de la COVID-19 est plus que jamais un sujet d'actualité quand, chaque jour, des centaines de milliers de nouveaux cas sont détectés à travers le monde. Les tests de dépistage du SARS-CoV-2 sont indispensables et pourtant encore imparfaits. Ce manuscrit s'articule en deux parties. Premièrement, une partie bibliographique, qui fait le point sur les connaissances actuelles autour de la détection olfactive canine au service de l'Homme et plus particulièrement autour de la détection olfactive canine du SARS-CoV-2. Les résultats observés sont très prometteurs puisque la détection olfactive canine aurait une fiabilité proche de celle du test par RT-PCR. Deuxièmement une partie expérimentale, basée sur une enquête à destination du grand public à travers le Globe. Aucune enquête visant à évaluer le positionnement du grand public à travers le monde vis-à-vis de la détection olfactive canine de la COVID-19 n'avait encore été entreprise. Un questionnaire a été élaboré par l'équipe française Nosaïs, par la suite traduit en six autres langues et diffusé à travers les continents avec l'aide notable de l'OMS. Même si le manque de représentativité des échantillons n'a pas permis d'avoir recours à l'inférence, quelques grandes tendances ont pu être extraites des résultats des questionnaires. La grande majorité des répondants à travers le monde présente un grand engouement et une totale acceptation de la détection olfactive canine de la COVID-19. Les répondants chinois se placent cependant à l'opposé de ces observations en s'opposant à la mise en place de cette méthode de dépistage. Les répondants russes sont plus mitigés, puisqu'ils ne montrent pas un grand intérêt pour cette méthode, mais ne s'opposent pas pour autant à son utilisation. Les commentaires laissés par les répondants à la fin des questionnaires ont permis de cibler leurs inquiétudes, qui sont majoritairement d'ordre éthique et scientifique. Les résultats de cette étude pourraient inciter les gouvernements de nombre de pays à autoriser la mise en oeuvre de la détection olfactive canine pour le dépistage de la COVID-19 ou d'autres maladies dans le cas de futures pandémies. Les résultats pourraient en outre servir de base pour de futures études sur le positionnement du grand public vis-à-vis de la détection olfactive canine.

  • French
    Authors: 
    Fastrez, Pierre; Féroc Dumez, Isabelle; Loicq, Marlène;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France