Advanced search in Research products
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
The following results are related to COVID-19. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
354 Research products, page 1 of 36

  • COVID-19
  • Publications
  • Other research products
  • 2018-2022
  • Open Access
  • FR
  • French
  • Hyper Article en Ligne
  • Hal-Diderot
  • Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société
  • COVID-19

10
arrow_drop_down
Date (most recent)
arrow_drop_down
  • Open Access French
    Authors: 
    Kubler, Bérénice; Arezki, Djelloul; Soldo, Edina;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; Cet article questionne la capacité des musées français à faire preuve de résilience organisationnelle face à la crise sanitaire. La nature complexe et contingente de ces établissements nous a conduits à employer une méthodologie exploratoire holistique à même de répondre à leurs caractéristiques. Nous avons construit, sur la base de données secondaires (rapports officiels, guides et webinaires), une taxonomie pragmatique selon la méthode de Grémy et Le Moan (1977), permettant ainsi de répondre à une confusion généralisée dans les sciences humaines et sociales sur les procédures de classification. Cinq dimensions ressortent dans cette taxonomie, révélant la capacité de résilience muséale.

  • Open Access French
    Authors: 
    Vinot, Didier;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; The COVID-19 pandemic brings to light an obvious fact that has been forgotten for 20 years: health cannot be treated as a commercial good, and consequently, hospitals cannot be managed like companies. The current situation should help us to conceive of a different hospital for tomorrow. However, the problem of the hospital is more structural than cyclical. Onwhat basis can these principles be rethought? After a diagnosis of the structural blockages in hospitals, principles are put forward to propose the bases of a hospital management renewed by the values of care.; La pandémie du Covid-19 a fait apparaître une évidence oubliée depuis 20 ans : la santé ne peut pas être traitée comme un bien marchand, et donc, l’hôpital ne peut pas être géré comme une entreprise. L’événement conjoncturel que nous vivons doit mieux aider à penser un autre hôpital pour demain. Or, la problématique de l’hôpital est plus structurelle que conjoncturelle. Mais sur quellesbases pourraient être repensés ces principes ? Après un diagnostic des blocages structurels des hôpitaux, nous proposons les fondements d’un management hospitalier renouvelé par les valeurs du soin.

  • Open Access French
    Authors: 
    Do, Hien; Benoit, Benjamin;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • Open Access French
    Authors: 
    du Boys, Céline; Bertolucci, Marius;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; This article examines how France, a model of centralism, responded during the first phase of the Covid-19 crisis between January and October 2020. The theoretical framework of intergovernmental relations is mobilized to reflect on the successes and failures of our administrative-political system in the face of the pandemic. The article is based on a qualitative and quantitative analysis of reports and speeches published by institutional actors during the crisis and shows relations in permanent tension between hyper-centralization and the development of a more flexible and reactive horizontal governance.; Cet article étudie la façon dont la France, modèle de centralisme, a réagi lors de la première phase de la crise de la Covid-19 entre janvier et octobre 2020. Le cadre théorique des relations intergouvernementales est mobilisé pour réfléchir les réussites et les échecs de notre système administrativo-politique face à la pandémie. L’article s’appuie sur une analyse qualitative et quantitative des rapports et discours publiés par les acteurs institutionnels pendant la crise et montre des relations en tension permanente entre une hyper-centralisation et le développement d’une gouvernance horizontale plus souple et réactive.

  • Open Access French
    Authors: 
    Breton, Didier; Belliot, Nicolas; Barbieri, Magali; d'Albis, Hippolyte; Mazuy, Magali;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; Le 1er janvier 2021, la France comptait 67,4 millions d’habitants soit 120 000 de plus qu’au 1er janvier 2020.Contrairement à de nombreux pays européens, la population de la France n’a pas diminué, mais marque un trèsfort ralentissement, du fait principalement de la crise sanitaire engendrée par la pandémie de Covid qui a eudes effets sur toutes les composantes démographiques. L’année 2020 devrait voir diminuer le nombre de titresde séjours d’au moins un an délivrés à des personnes des pays tiers (– 10 000), notamment ceux en provenancede pays d’Afrique et ceux pour causes « familiale » et « humanitaire ». Le nombre de naissances a égalementfortement baissé, particulièrement 9 mois après le confinement. Cette baisse s’explique par une diminution dunombre de conceptions et non une augmentation des interruptions volontaires de grossesses qui sont en recul,notamment les mois suivant le premier confinement. Mais les deux phénomènes les plus fortement affectéssont, d’une part, les mariages rendus impossibles du fait des règles sanitaires (– 70 000) et, comme on pouvaits’y attendre, la mortalité avec une diminution de l’espérance de vie de 0,56 an pour les hommes et 0,45 an pourles femmes, soit un retour au niveau de mortalité observé 6 ans auparavant.

  • Open Access French
    Authors: 
    Bottemanne, Hugo;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Résumé La pandémie COVID-19 causée par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 a provoqué une crise mondiale sans précédent, associée à une prolifération de théories du complot parallèlement à la dissémination du virus à travers le monde. La prévalence de théories complotistes a pu affaiblir la crédibilité des mesures gouvernementales en matière de santé publique, semer la confusion parmi les citoyens quant aux sources d’information fiables, et perturber la réponse des systèmes de santé contre la crise. Plusieurs hypothèses ont été proposées en psychologie et en sciences sociales pour comprendre la genèse de théories du complot dans des contextes épidémiques. Un certain nombre de ces hypothèses suggèrent l’implication conjointe de facteurs psychologiques (comme la volonté de préserver sa sécurité, de maintenir une image de soi positive, ou encore de renforcer son rôle social) et sociodémographiques (comme les caractéristiques générationnelles, socioculturelles et politiques des individus). Mais la forte prévalence des croyances conspirationnistes à travers les époques et les cultures présupposent aussi qu’elles puissent provenir de mécanismes plus élémentaires de traitement de l'information par le cerveau, susceptibles d’être expliqués par les sciences cognitives. Dans cet article, nous proposons une définition de la théorie du complot et une classification des croyances complotistes pendant la pandémie de COVID-19. Nous montrons comment les mécanismes de mise à jour des croyances peuvent expliquer la genèse de ces croyances dans la population, et nous proposons plusieurs hypothèses étayées par les recherches contemporaines en sciences cognitives et en sciences sociales à propos des théories du complot.

  • Open Access French
    Authors: 
    Martin, Elise; Rapegno, Noémie;
    Publisher: Espaces et SOciétés (UMR 6590)
    Country: France

    International audience; L’article revient sur la façon dont a été vécu le premier confinement dans deux établissements accueillant des personnes en situation de handicap, l’un situé en Île-de-France et l’autre en Lozère. Le confinement - qui s’apparente à un verrouillage des deux structures - est venu freiner le processus d’inclusion sociale des personnes en situation de handicap puisque la protection des personnes (fermeture, aseptisation des lieux, réagencements spatiaux) a pris le pas sur les autres missions d’accompagnement. Nous montrerons néanmoins que les professionnels ont tenté de protéger les résidents du virus tout en préservant les activités et les contacts entre l’intérieur et l’extérieur

  • Open Access French
    Authors: 
    Gelly, Maud; Spire, Alexis;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; The COVID-19 pandemic which first reared its head in March 2020 rallied all the staff in the most affected hospitals and forced their administrations to halt budgetary restrictions in favour of admitting the influx of sick people. According to a qualitative study carried out in two Ile-de-France and Grand-Est hospitals, this article shows what this critical moment represented for the staff in these institutions. The authors highlight the resilience of a public service that is confronted with needs that go beyond its capabilities. In this regard, the staff members agreed to take on an overwork and go above and beyond in their mission, past what the regulations usually allow. This commitment is due to the internalisation of the high standard of work performance and the attachment to work collectives that supported the staff members through this period. The relations of domination between categories of staff and between hospital services did not altogether disappear, they resurfaced more sharply once the crisis had passed.; L'épidémie de Covid-19 survenue en mars 2020 a mobilisé tous les personnels des hôpitaux les plus touchés et a contraint leur administration à suspendre les restrictions budgétaires pour accueillir l'afflux de malades. À partir d'une enquête qualitative menée dans deux hôpitaux d'Îlede-France et du GrandEst , cette contribution montre ce qu'a représenté ce moment critique pour les personnels de ces institutions. Les auteurs mettent en évidence les ressorts d'un service public qui est confronté à des besoins débordant ses capacités. Dans ce contexte, les personnels ont consenti à fournir un surtravail et à s'investir dans leur mission sans compter, bien au-delà de ce que prévoient les règlements. Cet engagement trouve sa source dans l'intériorisation de la norme du travail bien fait et dans l'attachement à des collectifs de travail qui ont porté les agents durant cette période. Les rapports de domination entre catégories de personnels et entre services hospitaliers n'ont pas pour autant disparu et ont resurgi avec d'autant plus d'acuité une fois la crise passée.

  • Open Access French
    Authors: 
    Anne Lambert; Violaine Girard; Élie Guéraut; Guillaume Le Roux; Catherine Bonvalet;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; The lockdown that was implemented in France in March 2020 to deal with the covid-19 epidemic brutally reinforced the role of housing in the course of daily life. This article analyses the material and spatial conditions under which the lockdown took place and how the assignment to the domestic sphere was reconstituted according to gender, family structure and social class during this period. To do so, the authors use the Coconel-Housing and Living Conditions survey, which is representative of the French adult population, and a series of 21 sociological portraits carried out in different social settings. While living as a couple tends to protect individuals against some negative effects of the crisis, having children systematically increases the risk of experiencing financial and personal difficulties and expands the gender gap, whatever the social class. Mothers appeared to be trapped in the domestic sphere: inside the home, they are less likely than men to benefit from personal space and to have personal time for their leisure, work or activities. They also leave their dwelling less often during the day, regardless of the reason.; Le confinement décrété, en France, en mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid-19 a brutalement renforcé le rôle du logement dans le déroulement de la vie quotidienne. Cet article analyse les conditions matérielles dans lesquelles s’est déroulé le confinement et la manière dont les logiques d’assignation domestique se sont recomposées pendant cette période en fonction du sexe, de la structure familiale et du milieu social. L’enquête Coconel (Coronavirus et confinement : enquête longitudinale) « Logement et conditions de vie », représentative de la population française, et une série de 21 portraits sociologiques collectés dans différents milieux sociaux montrent ainsi que, si le couple apparaît sur certains plans protecteur face à la crise, la présence d’enfants augmente systématiquement le risque de connaître des difficultés matérielles et subjectives et accentue les écarts de genre, et ce, quel que soit le milieu social. Les mères connaissent en confinement une situation d’enfermement domestique plus prononcée que les pères : à l’intérieur du domicile, elles bénéficient moins souvent d’espace personnel pour leurs loisirs, leur travail ou leurs activités propres. Elles sortent aussi moins souvent du domicile en journée, quel que soit le motif.

  • Publication . Conference object . Article . 2021
    Open Access French
    Authors: 
    Guillaume PAYAN;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; L’adoption de l’ordonnance n°2020-1400 du 18 novembre 2020 « portant adaptation des règles applicables aux juridictions de l’ordre judiciaire statuant en matière non pénale et aux copropriétés » et celle du décret n°2020-1405 datant du même jour, ont pour finalité d’assurer la continuité de l’activité juridictionnelle durant la période couverte par l’état d’urgence sanitaire, au moyen d’une réorganisation du fonctionnement des juridictions. Pour nombre d’entre elles, les solutions dérogatoires retenues en réaction à la COVID-19 et à ses conséquences ne sont pas totalement inconnues du droit judiciaire français. L’innovation porte moins sur la nature des règles mises en place, que sur l’intensité de la dérogation apportée par rapport au droit commun de la procédure civile. Trois axes semblent avoir guidés le pouvoir règlementaire, à savoir : adapter la formation de jugement (dispositif de transfert de compétences juridictionnelles et limitation du nombre de magistrats devant siéger), aménager les audiences (accès limité, dématérialisation ou suppression) et simplifier les échanges entre les parties et avec les juridictions (prédominance des échanges « par tout moyen »).