Advanced search in Research products
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
The following results are related to COVID-19. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
2,312 Research products, page 1 of 232

  • COVID-19
  • Publications
  • Other research products
  • 2012-2021
  • FR
  • French
  • Hal-Diderot
  • COVID-19

10
arrow_drop_down
Date (most recent)
arrow_drop_down
  • French
    Authors: 
    Idot, Laurence;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • French
    Authors: 
    Verpeaux, Michel;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • French
    Authors: 
    Mondello, Gérard;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    La pandémie de Covid-19 a bouleversé non seulement l'économie de la plupart des pays, mais aussi le domaine scientifique médical. Les opinions publiques se sont immiscées dans les choix des essais thérapeutiques comme le montrent les controverses autour des protocoles utilisant l'hydroxychloroquine. Le choix du public pour ces traitements est expliqué comme l'application d'un "pari de Pascal". Cet article analyse la formation du système de croyance des individus en appliquant la théorie de l'ambiguïté et la théorie de l'entropie d'information. Il montre que les choix du public sont le fruit de stratégies communication choisies par les promoteurs de tel ou tel traitement.

  • French
    Authors: 
    Alizon, Samuel; Sofonea, Mircea,;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Travail du groupe de modélisation de l'équipe ETE

  • French
    Authors: 
    Bezaz, Nora;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Interview sur la chaîne France 3 Grand Est dans l'émission "L'avant JT" sur la stratégie de communication des marques pendant la crise sanitaire liée au Covid-19.

  • French
    Authors: 
    Laboue, Julien;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Contexte : la campagne de vaccination contre le COVID 19 a généré beaucoup d’angoisses dans notre société. La France possédait avant la crise sanitaire le plus haut taux de vaccino-sceptique au monde. A cause d’un manque initial de doses, les personnes de plus de 75 ans ont été désigné prioritaires pour la vaccination. Objectif : analyser le vécu, les représentations et la perception de la vaccination COVID par le sujet âgé vacciné. Méthode : une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été menée auprès de patients âgés vaccinés au centre gérontologique départemental. Les données ont été retranscrites puis une analyse du verbatim a permis l’émergence de thème et de sous-thèmes. Résultats : les résultats ont montré que le médecin traitant restait un interlocuteur de choix dans l’information et la prise de décision de se vacciner. Les répondants ne s’estimaient pas forcément prioritaires à la vaccination, car peu actifs dans la chaine de transmission. Leurs motivations peuvent se diviser en deux catégories opposées mais indissociables, les motivations « égoïstes », personnelles et les motivations « altruistes » collectives. Dans ce groupe social, la vaccination de masse apparait comme une évidence et devrait être rendue obligatoire.Conclusion : cette étude montre, que les sujets âgés ne sont pas réfractaires à la vaccination. Ils se tiennent informer sur le sujet, même si le médecin traitant reste un conseille de choix. La vaccination de masse est pour eux, la solution pour sortir de la crise sanitaire.

  • Publication . Conference object . 2021
    French
    Authors: 
    bidi, georges;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; La crise sanitaire de la covid-19 a mis en évidence la nécessité pour les organisations de faire du business « dans la société » et non « à côté de la société ». Le concept de performance globale a aujourd’hui davantage de sens. Si la notion de performance globale est aujourd’hui largement vulgarisée, son pilotage reste complexe. Cet article vise à questionner la pertinence du pilotage de la performance globale par les indicateurs « classiques » et à réfléchir autour d’un modèle axé sur le capital humain.

  • French
    Authors: 
    Pavin, Claire;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Introduction: acute bronchiolitis in infants is a common respiratory infection resulting in massive use of medical care, especially during the autumn and winter epidemic period. The purpose of this study was to determine whether or not the current COVID-19 pandemic has had an impact on the epidemiological profile of newborns and young infants admitted to the Pediatric Emergency Department for acute bronchiolitis. Material and methods: an observational epidemiological study was carried out in the Pediatric Emergency Department of Bordeaux University Hospital (CHU). Information was collected on patients under two months of age who came for an acute bronchiolitis: - From the 1 st of November 2019 until the 30 th of April 2020 - From the 1 st of November 2020 until the 30 th of April 2021 We then compared the socio-demographic, clinical, biological, and therapeutic data by using multiple statistical tests. Results: in 2020-2021 we observed 3.5 times fewer visits to the Pediatric Emergency Department. The epidemic peak was significantly lower and occured during a completely different time period than usual. Significantly more respiratory viruses were identified in 2020-2021. The Human Respiratory Syncytial Virus (VRS) appears to be the most common agent of infant bronchiolitis, regardless of the period of study. The clinical presentation of infants was comparable between the two periods, without any major contrast between the different criteria studied about severity. Conclusion: this study highlights the impact that the COVID-19 pandemic had on the spread of other respiratory viruses. In effect, there has been a significant decrease of acute bronchiolitis cases in infants under two months old in the Pediatric Emergency Department of Bordeaux University Hospital during the 2020-2021 winter period. Thus, in order to prevent frequent, viral respiratory infections in primary care, it would be necessary to ensure the long-term application of protective sanitary measures; Introduction : la bronchiolite aiguë du nourrisson est une pathologie respiratoire fréquente entraînant un recours massif aux soins particulièrement en période épidémique automnale et hivernale. L’objectif de ce travail était de déterminer si le contexte sanitaire récent marqué par une pandémie à SARS-CoV-2 pouvait impacter le profil épidémiologique des nouveau-nés et petits nourrissons se présentant aux Urgences pédiatriques pour une bronchiolite aiguë. Matériel et méthode : une étude épidémiologique observationnelle aux Urgences pédiatriques du CHU de Bordeaux a été menée. Nous avons recueilli les passages aux urgences des enfants de moins de deux mois avec un diagnostic retenu de bronchiolite aiguë : - Du 1er novembre 2019 au 30 avril 2020 - Du 1er novembre 2020 au 30 avril 2021 Nous avons ensuite comparé les données sociodémographiques, cliniques, biologiques et thérapeutiques grâce à différents tests statistiques. Résultats : nous avons observé 3,5 fois moins de passages aux Urgences pédiatriques sur la période 2020- 2021. Le pic épidémique en 2020-2021 a été nettement moins important que les années précédentes et décalé dans le temps. Il a été identifié significativement plus de virus respiratoires en 2020-2021. Le VRS semble toujours être le virus majoritairement identifié dans la bronchiolite du nourrisson, quelle que soit la période. La présentation clinique des enfants semblait globalement comparable entre les deux périodes, notamment sans différence majeure sur les différents paramètres de gravité étudiés. Conclusion : cette étude souligne l’impact de la pandémie à SARS-CoV-2 sur la circulation des autres virus respiratoires. On note une diminution importante du nombre de bronchiolites aiguës du nourrisson de moins de 2 mois aux Urgences Pédiatriques du CHU de Bordeaux sur la période hivernale 2020-2021, d’où la nécessité de pérenniser les gestes barrières comme moyen de prévention de ces pathologies virales très courantes en soins primaires.

  • French
    Authors: 
    Toledano, Guillaume;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Contexte : depuis l’apparition du SARS-CoV-2 à Wuhan en décembre 2019, la pandémie de COVID-19 n’a cessé de progresser avec près de 7 millions de patients atteints en France dont 120 000 décès. Après une prise en charge hospitalo-centré durant la première vague, la publication des premières recommandations par la HAS a permis d’encadrer les pratiques de la COVID-19 en médecine ambulatoire. Un an après cette publication, nous avons voulu évaluer l’écart aux recommandations dans la pratique des médecins généralistes.Méthode : nous avons réalisé un audit clinique auprès des médecins généralistes exerçant en PACA sur la période de mars 2021 à octobre 2021. Le recueil de données s’est effectué par le biais d’entretiens semi-dirigés portant sur 14 questions. Le référentiel de l’audit a été établi à partir des recommandations de la HAS et du ministère de la Santé.Résultats : l’échantillon de notre étude était composé de 21 médecins dont 68% de femmes, représentatif des médecins généralistes exerçant en PACA. Les connaissances de certains signes cliniques évocateurs de covid chez les personnes âgés (<40%), des facteurs de risques de forme grave (<40%) et des critères de gravité (67%) n’étaient pas conformes aux recommandations. Conclusion : il est important de poursuivre la formation des médecins concernant l’infection par la COVID-19. Les difficultés et axes d’améliorations recueillies peuvent constituer des pistes à explorer pour améliorer la prise en charge des patients atteints de la COVID-19 en ambulatoire.

  • French
    Authors: 
    Le Gac, Tristan;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Introduction : Like most general practitioners, the 1300 physicians of SOS Médecins were asked to participate in the vaccination campaign against Covid-19. The vaccination campaign took place in several ways, either at the vaccinodromes, at the SOS Médecins' offices or at home. This study aims to evaluate the involvement of SOS Médecins associations in the vaccination campaign and to identify the various obstacles encountered. Methods : Quantitative and descriptive study carried out via a practice survey distributed to all presidents of SOS Médecins associations in France. Data were collected retrospectively by a self-administered questionnaire. Results : 46 associations were included in the study. The majority of the associations participated in the vaccination campaign. Participation took place in vaccinodromes, within their SOS Médecins structure, but also in homes and in EHPAD. The main obstacles encountered were the media controversy surrounding the AstraZeneca vaccine and the lack of vaccine doses. Conclusion : Participation in the Covid-19 vaccination campaign by SOS Médecins was significant. It revealed the efficiency of vaccination in the vaccinodromes compared to the difficulty of organizing vaccination in the SOS Médecins offices (except for the structures 100% dedicated to vaccination).; Introduction : Comme la plupart des médecins généralistes de ville, les 1300 médecins de SOS Médecins ont été amenés à participer à la campagne vaccinale contre la Covid-19. La campagne vaccinale a eu plusieurs formes, que ce soit au sein de vaccinodromes, au sein des locaux de SOS Médecins ou encore à domicile. Cette étude tend à évaluer l’implication des associations SOS Médecins dans la campagne vaccinale et à relever les différents freins rencontrés. Méthodes : Étude quantitative et descriptive réalisée via une enquête de pratique diffusée à tous les présidents des associations SOS Médecins en France. Les données sont recueillies de façon rétrospective par un questionnaire auto-administré. Résultats : 46 associations ont été incluses dans l’étude. La majorité des associations a participé à la campagne de vaccination. La participation s’est faite au sein de vaccinodromes, au sein de leur structure SOS Médecins, mais aussi à domicile et en EHPAD. Les principaux freins rencontrés ont été la polémique médiatique autour du vaccin AstraZeneca et l’insuffisance de doses vaccinales. Conclusion : La participation à la campagne vaccinale contre la Covid-19 par SOS Médecins a été importante. Elle a révélé l’efficience de la vaccination au sein des vaccinodromes par rapport à la difficulté d’organisation de la vaccination dans les locaux SOS Médecins (excepté les structures 100% dédiées à la vaccination).

Advanced search in Research products
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
The following results are related to COVID-19. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
2,312 Research products, page 1 of 232
  • French
    Authors: 
    Idot, Laurence;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • French
    Authors: 
    Verpeaux, Michel;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • French
    Authors: 
    Mondello, Gérard;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    La pandémie de Covid-19 a bouleversé non seulement l'économie de la plupart des pays, mais aussi le domaine scientifique médical. Les opinions publiques se sont immiscées dans les choix des essais thérapeutiques comme le montrent les controverses autour des protocoles utilisant l'hydroxychloroquine. Le choix du public pour ces traitements est expliqué comme l'application d'un "pari de Pascal". Cet article analyse la formation du système de croyance des individus en appliquant la théorie de l'ambiguïté et la théorie de l'entropie d'information. Il montre que les choix du public sont le fruit de stratégies communication choisies par les promoteurs de tel ou tel traitement.

  • French
    Authors: 
    Alizon, Samuel; Sofonea, Mircea,;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Travail du groupe de modélisation de l'équipe ETE

  • French
    Authors: 
    Bezaz, Nora;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Interview sur la chaîne France 3 Grand Est dans l'émission "L'avant JT" sur la stratégie de communication des marques pendant la crise sanitaire liée au Covid-19.

  • French
    Authors: 
    Laboue, Julien;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Contexte : la campagne de vaccination contre le COVID 19 a généré beaucoup d’angoisses dans notre société. La France possédait avant la crise sanitaire le plus haut taux de vaccino-sceptique au monde. A cause d’un manque initial de doses, les personnes de plus de 75 ans ont été désigné prioritaires pour la vaccination. Objectif : analyser le vécu, les représentations et la perception de la vaccination COVID par le sujet âgé vacciné. Méthode : une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été menée auprès de patients âgés vaccinés au centre gérontologique départemental. Les données ont été retranscrites puis une analyse du verbatim a permis l’émergence de thème et de sous-thèmes. Résultats : les résultats ont montré que le médecin traitant restait un interlocuteur de choix dans l’information et la prise de décision de se vacciner. Les répondants ne s’estimaient pas forcément prioritaires à la vaccination, car peu actifs dans la chaine de transmission. Leurs motivations peuvent se diviser en deux catégories opposées mais indissociables, les motivations « égoïstes », personnelles et les motivations « altruistes » collectives. Dans ce groupe social, la vaccination de masse apparait comme une évidence et devrait être rendue obligatoire.Conclusion : cette étude montre, que les sujets âgés ne sont pas réfractaires à la vaccination. Ils se tiennent informer sur le sujet, même si le médecin traitant reste un conseille de choix. La vaccination de masse est pour eux, la solution pour sortir de la crise sanitaire.

  • Publication . Conference object . 2021
    French
    Authors: 
    bidi, georges;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; La crise sanitaire de la covid-19 a mis en évidence la nécessité pour les organisations de faire du business « dans la société » et non « à côté de la société ». Le concept de performance globale a aujourd’hui davantage de sens. Si la notion de performance globale est aujourd’hui largement vulgarisée, son pilotage reste complexe. Cet article vise à questionner la pertinence du pilotage de la performance globale par les indicateurs « classiques » et à réfléchir autour d’un modèle axé sur le capital humain.

  • French
    Authors: 
    Pavin, Claire;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Introduction: acute bronchiolitis in infants is a common respiratory infection resulting in massive use of medical care, especially during the autumn and winter epidemic period. The purpose of this study was to determine whether or not the current COVID-19 pandemic has had an impact on the epidemiological profile of newborns and young infants admitted to the Pediatric Emergency Department for acute bronchiolitis. Material and methods: an observational epidemiological study was carried out in the Pediatric Emergency Department of Bordeaux University Hospital (CHU). Information was collected on patients under two months of age who came for an acute bronchiolitis: - From the 1 st of November 2019 until the 30 th of April 2020 - From the 1 st of November 2020 until the 30 th of April 2021 We then compared the socio-demographic, clinical, biological, and therapeutic data by using multiple statistical tests. Results: in 2020-2021 we observed 3.5 times fewer visits to the Pediatric Emergency Department. The epidemic peak was significantly lower and occured during a completely different time period than usual. Significantly more respiratory viruses were identified in 2020-2021. The Human Respiratory Syncytial Virus (VRS) appears to be the most common agent of infant bronchiolitis, regardless of the period of study. The clinical presentation of infants was comparable between the two periods, without any major contrast between the different criteria studied about severity. Conclusion: this study highlights the impact that the COVID-19 pandemic had on the spread of other respiratory viruses. In effect, there has been a significant decrease of acute bronchiolitis cases in infants under two months old in the Pediatric Emergency Department of Bordeaux University Hospital during the 2020-2021 winter period. Thus, in order to prevent frequent, viral respiratory infections in primary care, it would be necessary to ensure the long-term application of protective sanitary measures; Introduction : la bronchiolite aiguë du nourrisson est une pathologie respiratoire fréquente entraînant un recours massif aux soins particulièrement en période épidémique automnale et hivernale. L’objectif de ce travail était de déterminer si le contexte sanitaire récent marqué par une pandémie à SARS-CoV-2 pouvait impacter le profil épidémiologique des nouveau-nés et petits nourrissons se présentant aux Urgences pédiatriques pour une bronchiolite aiguë. Matériel et méthode : une étude épidémiologique observationnelle aux Urgences pédiatriques du CHU de Bordeaux a été menée. Nous avons recueilli les passages aux urgences des enfants de moins de deux mois avec un diagnostic retenu de bronchiolite aiguë : - Du 1er novembre 2019 au 30 avril 2020 - Du 1er novembre 2020 au 30 avril 2021 Nous avons ensuite comparé les données sociodémographiques, cliniques, biologiques et thérapeutiques grâce à différents tests statistiques. Résultats : nous avons observé 3,5 fois moins de passages aux Urgences pédiatriques sur la période 2020- 2021. Le pic épidémique en 2020-2021 a été nettement moins important que les années précédentes et décalé dans le temps. Il a été identifié significativement plus de virus respiratoires en 2020-2021. Le VRS semble toujours être le virus majoritairement identifié dans la bronchiolite du nourrisson, quelle que soit la période. La présentation clinique des enfants semblait globalement comparable entre les deux périodes, notamment sans différence majeure sur les différents paramètres de gravité étudiés. Conclusion : cette étude souligne l’impact de la pandémie à SARS-CoV-2 sur la circulation des autres virus respiratoires. On note une diminution importante du nombre de bronchiolites aiguës du nourrisson de moins de 2 mois aux Urgences Pédiatriques du CHU de Bordeaux sur la période hivernale 2020-2021, d’où la nécessité de pérenniser les gestes barrières comme moyen de prévention de ces pathologies virales très courantes en soins primaires.

  • French
    Authors: 
    Toledano, Guillaume;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Contexte : depuis l’apparition du SARS-CoV-2 à Wuhan en décembre 2019, la pandémie de COVID-19 n’a cessé de progresser avec près de 7 millions de patients atteints en France dont 120 000 décès. Après une prise en charge hospitalo-centré durant la première vague, la publication des premières recommandations par la HAS a permis d’encadrer les pratiques de la COVID-19 en médecine ambulatoire. Un an après cette publication, nous avons voulu évaluer l’écart aux recommandations dans la pratique des médecins généralistes.Méthode : nous avons réalisé un audit clinique auprès des médecins généralistes exerçant en PACA sur la période de mars 2021 à octobre 2021. Le recueil de données s’est effectué par le biais d’entretiens semi-dirigés portant sur 14 questions. Le référentiel de l’audit a été établi à partir des recommandations de la HAS et du ministère de la Santé.Résultats : l’échantillon de notre étude était composé de 21 médecins dont 68% de femmes, représentatif des médecins généralistes exerçant en PACA. Les connaissances de certains signes cliniques évocateurs de covid chez les personnes âgés (<40%), des facteurs de risques de forme grave (<40%) et des critères de gravité (67%) n’étaient pas conformes aux recommandations. Conclusion : il est important de poursuivre la formation des médecins concernant l’infection par la COVID-19. Les difficultés et axes d’améliorations recueillies peuvent constituer des pistes à explorer pour améliorer la prise en charge des patients atteints de la COVID-19 en ambulatoire.

  • French
    Authors: 
    Le Gac, Tristan;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Introduction : Like most general practitioners, the 1300 physicians of SOS Médecins were asked to participate in the vaccination campaign against Covid-19. The vaccination campaign took place in several ways, either at the vaccinodromes, at the SOS Médecins' offices or at home. This study aims to evaluate the involvement of SOS Médecins associations in the vaccination campaign and to identify the various obstacles encountered. Methods : Quantitative and descriptive study carried out via a practice survey distributed to all presidents of SOS Médecins associations in France. Data were collected retrospectively by a self-administered questionnaire. Results : 46 associations were included in the study. The majority of the associations participated in the vaccination campaign. Participation took place in vaccinodromes, within their SOS Médecins structure, but also in homes and in EHPAD. The main obstacles encountered were the media controversy surrounding the AstraZeneca vaccine and the lack of vaccine doses. Conclusion : Participation in the Covid-19 vaccination campaign by SOS Médecins was significant. It revealed the efficiency of vaccination in the vaccinodromes compared to the difficulty of organizing vaccination in the SOS Médecins offices (except for the structures 100% dedicated to vaccination).; Introduction : Comme la plupart des médecins généralistes de ville, les 1300 médecins de SOS Médecins ont été amenés à participer à la campagne vaccinale contre la Covid-19. La campagne vaccinale a eu plusieurs formes, que ce soit au sein de vaccinodromes, au sein des locaux de SOS Médecins ou encore à domicile. Cette étude tend à évaluer l’implication des associations SOS Médecins dans la campagne vaccinale et à relever les différents freins rencontrés. Méthodes : Étude quantitative et descriptive réalisée via une enquête de pratique diffusée à tous les présidents des associations SOS Médecins en France. Les données sont recueillies de façon rétrospective par un questionnaire auto-administré. Résultats : 46 associations ont été incluses dans l’étude. La majorité des associations a participé à la campagne de vaccination. La participation s’est faite au sein de vaccinodromes, au sein de leur structure SOS Médecins, mais aussi à domicile et en EHPAD. Les principaux freins rencontrés ont été la polémique médiatique autour du vaccin AstraZeneca et l’insuffisance de doses vaccinales. Conclusion : La participation à la campagne vaccinale contre la Covid-19 par SOS Médecins a été importante. Elle a révélé l’efficience de la vaccination au sein des vaccinodromes par rapport à la difficulté d’organisation de la vaccination dans les locaux SOS Médecins (excepté les structures 100% dédiées à la vaccination).